Programme social

Réception de bienvenue

Date: le lundi 3 juillet 2017
Heure: 20 heures
Prix: gratuit pour tous les participants inscrits à la CIGB 2017
Code vestimentaire: Décontracté

Nous vous invitons chaleureusement à la réception de bienvenue qui se tiendra au Clarion Congress Hotel à l’étage de l’exposition.

Concert de la musique classique

Date: le mercredi 5 juillet 2017
Heure: 20 heures
Prix: gratuit pour tous les participants inscrits à la CIGB 2017
Code vestimentaire: Tenue formelle

Orchestre symphonique de la Radio tchèque (Symfonický orchestr Českého Rozhlasu)

L’Orchestre symphonique de la Radio tchèque se classe parmi les orchestres tchèques les plus anciens, et en même temps les plus importants. Grâce à sa dramaturgie inventive
et son niveau artistique de plus en plus élevé, l’orchestre a pu atteindre une place importante dans le monde des concerts de la musique classique en République tchèque. Il est également souvent sollicité par des salles de concert étrangères. Sa tradition remonte à l’année 1926 et est reliée aux débuts des émissions de la station de la radio tchèque Radiojournal. Après 1945, l’orchestre se transforma en un grand orchestre symphonique. Dans les années de 1985 à 2011, l’orchestre fut dirigé par Vladimír Válek qui reste le chef d’orchestre d’honneur. Et c’est sous sa gestion artistique incessante que l’orchestre atteignit son niveau professionnel élevé. La gestion artistique fut reprise depuis la saison 2011–2012 par Ondrej Lenárd. Les qualités artistiques de l’orchestre sont également confirmées par les échos positifs de sa tournée internationale de la part des auditeurs, ainsi que des critiques spécialisées. Les membres de l’orchestre jouent régulièrement pratiquement partout en Europe, au Japon, en Corée du Sud, en Chine, à Taïwan et aux Etats-Unis.

Rudolfinum

Le Rudolfinum est un des monuments les plus importants du patrimoine culturel de Prague. Depuis son ouverture, ce bâtiment de style néo-renaissance situé au bord de la
rivière Vltava est très étroitement lié à la musique et aux arts plastiques. Ce centre culturel abrite aujourd’hui le siège de la Philharmonie tchèque, ainsi que celui de la Gallérie
Rudolfinum, toutefois, vous pouvez y trouver également un café de style. Le bâtiment majestueux a été construit entre 1876 et 1884 selon le projet des architectes Josef Zítek et
Josef Schulz. Il a été conçu en tant qu’un centre multiculturel unissant la partie de concert et celle de gallérie. Le résultat est exceptionnel et le Rudofinum respecte cette mission même au 21ème siècle.

 

Dîner de clôture au Palais de Žofín

Date: le vendredi 7 juillet 2017
Heure: 20 heures
Prix: Gratuit pour tous les participants inscrits
Tenue vestimentaire: Semi-formelle

Informations générales

Le Palais de Žofín construit dans le style néo renaissance représente un des plus importants joyaux de l’architecture. La Palais de Žofín accueille les événements de société les plus importants, des conférences, concerts ou bals. Le grand hall du Palais de Žofín accueille régulièrement les personnalités les plus importantes du monde des affaires, de la politique et des arts de ce pays ou des pays étrangers.

Histoire du Palais de Žofín

Ce fut Václav Novotný, qui décida en 1835 de construire sur l’Ile Slave (à l’époque Ile des Teinturiers) le premier bâtiment maçonné. Il ne pouvait pas savoir que ce bâtiment classiciste d’un étage nommé d’après la mère de l’empereur François-Joseph 1er (Žofie en tchèque) allait devenir un des plus importants centres culturels et sociaux de Prague et des pays de la Bohême. L’île et le bâtiment de Žofín furent rachetés en 1884 par la municipalité qui durant les deux années suivante, transforma le bâtiment en palais de style néo-renaissance tel qu’on le connaît aujourd’hui avec les intérieurs largement décorés des salles représentatives accueillant durant les 150 ans l’histoire de la culture (non seulement) tchèque. Le 5 novembre 1882, le Palais de Žofín accueillit la première représentation de l’intégralité de Ma patrie de Smetana. Quatre ans plus tôt, ce fut Antonín Dvořák qui organisa ici son premier concert le 17 novembre 1878. La salle de Žofín fut témoin des représentations réussies des compositions de Zdenek Fibich, elle accueillit Hector Berlioz, Franz Liszt, Petr Iljič Čajkovskij ou Richard Wagner ; Jan Kubelík débuta ici. La salle de Žofín devint le lieu incontournable des bals et soirées dansantes. La première fut tenue le 3 février 1841, Božena Němcová y dansa deux ans plus tard. Žofín fut fréquenté par Jan Neruda et d’autres personnalités de l’histoire tchèque. Depuis la reconstruction des parties extérieures et celles de l’intérieur du palais, finalisée en 1994, Žofín est gérée par la société Agentura NKL Žofín, s.r.o. Cette dernière réussit de redonner, voire de multiplier la gloire de ce site d’exception accueillant des concerts de musique ou des Forums de Žofín, des congrès internationaux ou des bals représentatifs. L’emplacement dans le parc centenaire avec une vue imprenable sur le panorama de Prague, les salles représentatives richement décorées avec le décor original des peintures et des stucs sur les plafonds, le tout lié à la technique moderne de son, lumière, projection et conditionnement d’air, rien ne manque pour offrir de nouveau des possibilités et expériences exceptionnelles.